Ad
Ad
Ad
Tag

Aventurier

Browsing

L’historien arabe El Ixaqui relate cet évènement :

« Les hommes dignes de foi racontent (mais seul Allah est omniscient et puissant et miséricordieux et ne dort pas) que vécut au Caire un homme possesseur de grandes richesses, mais si magnanime et si généreux qu’il les perdit toutes à l’exception de la maison de son père, si bien qu’il dut travailler pour gagner sa vie. Il travailla à tel point qu’un beau jour le sommeil s’empara de lui sous un figuier de son jardin. Il vit en songe un homme tout mouillé qui sortit de sa bouche une pièce d’or et lui dit : « Ta fortune est en Perse à Ispahan. Va la chercher. »

Au matin, il se réveilla, entreprit le long voyage, et affronta les périls des déserts, des navires, des pirates, des idolâtres, des fleuves, des bêtes féroces et des hommes. À la fin, il arriva à Ispahan.

La nuit le surprit dans l’enceinte de la ville et il s’étendit pour dormir dans la cour d’une mosquée. Contre la mosquée, il y avait une maison et, par décret du Dieu tout-puissant, une bande de voleurs traversa la mosquée et entra dans la maison. Les gens qui dormaient se réveillèrent à cause du vacarme que firent les voleurs, et appelèrent au secours. Les voisins crièrent aussi, l’officier du guet accourut avec ses hommes et les bandits s’enfuirent par la terrasse. L’officier fit fouiller la mosquée. On trouva l’homme du Caire que l’on rossa si fort à coups de bambou qu’il faillit en mourir.

Deux jours après, il reprit connaissance en prison. L’officier le fit amener et lui dit : « Qui es-tu ? Et quelle est ta patrie ? »

L’autre déclara: « Je suis de l’illustre cité du Caire et mon nom est Mohammed el Magrebi. »

L’officier lui demanda: « Qu’est-ce qui t’a attiré en Perse ? »

L’autre choisit de dire la vérité : « Un homme m’a ordonné en rêve de venir à Ispahan, parce que là était ma fortune. Me voici à Ispahan et la fortune qu’il m’a promise doit être ces coups de bâton que vous m’avez fait donner si généreusement ».

En entendant ces mots, l’officier rit à se découvrir les dents de sagesse et finit par dire :

« Homme insensé et crédule, j’ai rêvé trois fois d’une maison au Caire, au fond de laquelle il y a un jardin, dans le jardin un cadran solaire, derrière le cadran solaire un figuier, après le figuier une source, et sous la source un trésor. Je n’ai pas accordé le moindre crédit à ce mensonge. Mais toi, né de l’accouplement d’une mule avec un démon, tu as erré de ville en ville sur la seule foi de ton rêve. Que je ne te revoie pas à Ispahan ! Prends ces monnaies et va-t’en ! »

L’homme les prit et retourna dans sa patrie. Sous la source de son jardin (qui était celle du rêve de l’officier), il déterra le trésor. Ainsi, Dieu le bénit, le récompensa et l’exalta. Dieu est le Généreux, le Caché. »

Borges – « Histoire universelle de l’infamie »

Que pensez-vous de cette première proposition d’illustration des 4 Héros intérieurs : le Poète, l’Aventurier, le Paladin et l’Alchimiste ?

Merci déjà pour vos contributions en partageant vos impressions en commentaire ci-dessous 😉

[fusion_builder_container hundred_percent= »yes » overflow= »visible »][fusion_builder_row][fusion_builder_column type= »1_1″ background_position= »left top » background_color= » » border_size= » » border_color= » » border_style= »solid » spacing= »yes » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » padding= » » margin_top= »0px » margin_bottom= »0px » class= » » id= » » animation_type= » » animation_speed= »0.3″ animation_direction= »left » hide_on_mobile= »no » center_content= »no » min_height= »none »]

4 Heros
Cliquez sur l’image pour l’agrandir !

 [/fusion_builder_column][/fusion_builder_row][/fusion_builder_container]

Dans quelle direction diriger notre bateau ?

Je n’ai jamais fait de voile, mais depuis quelques jours, je suis littéralement accro au Vendée Globe. Je me connecte parfois plusieurs fois dans la journée pour voir les dernières nouvelles de la course…

Une incroyable compétition à la voile entre 20 skippers qui sont partis de France, vont faire le tour du Pôle Sud et revenir aux Sables-d’Olonne après 3 mois de navigation en solitaire. Les pilotes sont aujourd’hui au tiers de la course. Ils ne sont déjà plus que 13. Ils viennent d’entrer dans l’océan Indien avec de magnifiques stratégies pour négocier avec les vents favorables et éviter les zones de vents calmes. Les 5 premiers sont extrêmement groupés, presque à vue pour certains, après un mois de course. C’est vraiment incroyable et très excitant !

Vous pouvez suivre en direct les évolutions de cette magnifique course ici : http://www.vendeeglobe.org

Je vois dans cette grande aventure humaine, pas mal de similitudes avec la « vraie vie », la nôtre, ici à terre. Cet après-midi, en mer, pendant que certains essayent de sortir de zone très peu ventée où ils se désespèrent de voir leurs bateaux se trainer, d’autres s’apprêtent à vivre des moments difficiles en affrontant une nuit de tempête avec de grosses rafales de vent et de gros creux de vagues. Ils participent tous à la même course, mais vivent des expériences très différentes les unes des autres.

Mais pour tous, en écoutant leurs commentaires et leurs impressions, je mesure les qualités nécessaires pour arriver à accomplir cet exploit en solitaire dans cet environnement parfois franchement difficile.

Il leur faut ce courage, cette détermination et cette volonté pour aller au bout de l’épreuve. Et en même temps un esprit libre, une petite dose d’inconscience et pas mal de créativité pour tirer le meilleur parti des éléments.

J’admire la capacité de ces hommes et de ces femmes à aller chercher à l’intérieur d’eux-mêmes les ressources intérieures tout en ayant la capacité de se projeter mentalement et physiquement dans l’action en dirigeant leurs bateaux au mieux sur ces mers parfois si belles et parfois si hostiles…

Comme nous, dans nos environnements de vie parfois compliqués, nous devons aussi faire appel à ces qualités et ces ressources intérieures.

Cela me rappelle également une phrase de Anthony Robbins : « Oui, c’est vrai : nous n’avons aucune emprise sur le vent, ni sur la pluie, ni sur les autres caprices du temps, mais nous pouvons virer de bord de façon à diriger notre navire dans la direction que nous souhaitons. »

Et nous ? Dans quelle direction dirigeons-nous notre navire pour traverser la grande mer de notre vie ?

Ric Elias avait un siège au premier rang sur le vol 1549, l’avion qui s’est écrasé dans la rivière Hudson à New York en Janvier 2009. Que s’est-il passé dans son esprit alors que l’avion tombait? À TED, il raconte son histoire en public pour la première fois.

[fusion_builder_container hundred_percent= »yes » overflow= »visible »][fusion_builder_row][fusion_builder_column type= »1_1″ background_position= »left top » background_color= » » border_size= » » border_color= » » border_style= »solid » spacing= »yes » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » padding= » » margin_top= »0px » margin_bottom= »0px » class= » » id= » » animation_type= » » animation_speed= »0.3″ animation_direction= »left » hide_on_mobile= »no » center_content= »no » min_height= »none »][ted id=1130 lang=fr]

Transcription de la vidéo :

Imaginez une grosse explosion pendant qu’on passe les 3000 pieds. Imaginez un avion rempli de fumée. Imaginez un moteur qui fait clac, clac, clac, clac, clac, clac, clac. Ça semble effrayant. Eh bien, j’avais un siège unique ce jour-là. J’étais assis à la place 1D. J’étais le seul qui pouvait parler aux agents de bord. Alors , je les ai regardés tout de suite, et ils ont dit: « Pas de problème. Nous avons probablement heurté des oiseaux. » Le pilote avait déjà tourné l’avion, et nous n’étions pas si loin. On pouvait voir Manhattan. Deux minutes plus tard, trois choses se sont passées en même temps. Le pilote aligne l’avion avec la rivière Hudson. En général, ce n’est pas l’itinéraire. (Rires) Il éteint les moteurs. Maintenant, imaginez être dans un avion sans aucun son. Et puis il dit trois mots – les trois mots les plus impassibles que je n’aie jamais entendus. Il dit: « Préparez-vous à l’impact. » Je n’avais plus besoin de parler à l’agent de bord. (Rires) Je pouvais voir dans ses yeux, c’était de la terreur. La vie était finie.
1:22
Je veux partager avec vous trois choses que j’ai apprises sur moi-même ce jour-là. J’ai appris que tout change en un instant. Nous avons cette longue liste, nous avons ces choses que nous voulons faire dans la vie, et j’ai pensé à tous les gens vers qui je voulais aller et que je n’ai pas vus, toutes les barrières que je voulais réparer, toutes les expériences que je voulais avoir et je n’ai jamais eues. En y repensant plus tard, j’ai trouvé un dicton, qui est: « Je collectionne les mauvais vins. » Parce que si le vin est prêt et que la personne est là, je l’ouvre. Je ne veux plus tout remettre à plus tard dans la vie. Et cette urgence, ce but, a vraiment changé ma vie.
2:02
La deuxième chose que j’ai apprise ce jour-là – et c’est alors que nous évitons le pont George Washington, et pas de beaucoup – j’ai pensé, wow, je n’ai vraiment qu’un regret. J’ai eu une bonne vie. Dans ma propre humanité et mes erreurs, j’ai essayé de m’améliorer à tout ce que j’ai essayé. Mais dans mon humanité, je permets aussi à mon ego d’entrer. Et j’ai regretté le temps que j’ai perdu sur des choses qui n’ont pas d’importance avec des gens qui comptent. Et j’ai pensé à ma relation avec ma femme, avec mes amis, avec les gens. Et après, quand je réfléchissais là-dessus, j’ai décidé d’éliminer l’énergie négative de ma vie. Ce n’est pas parfait, mais c’est beaucoup mieux. Je n’ai pas eu une dispute avec ma femme en deux ans. Ça fait du bien. Je ne cherche plus à avoir raison. Je choisis d’être heureux.
2:52
La troisième chose que j’ai apprise – et c’est quand votre horloge mentale commence à compter « , 15, 14, 13. » Vous pouvez voir l’eau arriver. Je dis: « S’il te plaît, explose. » Je ne veux pas que cette chose se brise en 20 morceaux comme vous l’avez vu dans les documentaires. Et alors que nous descendions, j’ai eu un sentiment de, wow, mourir n’est pas effrayant. C’est presque comme si nous nous y préparons toute notre vie. Mais c’était très triste. Je ne voulais pas y aller, j’aime ma vie. Et cette tristesse vraiment encadrée dans une seule pensée, qui est, je ne souhaite qu’une chose. Je souhaite seulement pouvoir voir mes enfants grandir. Environ un mois plus tard, j’étais à un spectacle de ma fille – elle est en CP, pas beaucoup de talent artistique … … pour le moment. (Rires) Et je suis en pelote, je pleure, comme un petit enfant. Et ça avait tout le sens du monde pour moi. J’ai réalisé à ce moment-là, en reliant ces deux points, que la seule chose qui compte dans ma vie est d’être un père génial. Surtout, surtout, le seul but que j’ai dans la vie est d’être un bon père.
4:06
On m’a fait cadeau d’un miracle, de ne pas mourir ce jour-là. On m’a donné un autre cadeau, qui était d’être en mesure de voir dans l’avenir et de revenir et de vivre différemment. Je vous mets au défi, vous qui volez aujourd’hui, d’imaginer que la même chose se passe sur votre avion- et s’il vous plaît ne – mais imaginez, et comment changeriez-vous? Qu’est-ce que vous feriez que vous remettez à plus tard parce que vous pensez que vous serez là pour toujours? Comment voudriez-vous changer vos relations et l’énergie négative en elles? Et plus que tout, êtes-vous le meilleur parent possible?
4:40
Merci.
4:42
(Applaudissements)[/fusion_builder_column][/fusion_builder_row][/fusion_builder_container]

Vous pouvez m’aider à choisir les illustrations pour le personnage de l’aventurier !

 

J’ai demandé à quelques illustrateurs de faire une proposition pour le personnage de l’Aventurier.

La demande était la suivante :

  • Un personnage masculin.
  • Environ 18 ans
  • Prêt à partir à l’aventure
  • Habillé simplement
  • Equipé d’un petit sac, une gourde d’eau, un arc et des flèches.
  • Il est debout, en mouvement.
  • Il ne doit pas avoir l’air agressif.
  • Il est optimiste et enthousiaste.

Avant d’aller plus loin et de leur demander de développer les 3 autres personnages, pouvez-vous votez pour votre style préféré et éventuellement noter les pour et les contre des différentes propositions ci-dessous ?Merci de vos précieuses contributions qui affinent et font avancer le projet !

Xavier

PS : le petites images sont cliquables pour les agrandir.