Ad
Ad
Ad
Tag

Voyage du Héros

Browsing
Offrez-vous 5 jours de reconnexion à vos essentiels et votre étincelle intérieure
pour faire (re)naître qui vous êtes.

Nous te proposons un atelier de développement personnel exceptionnel!

A l’aube de l’équinoxe d’automne, nous t’invitons à te reconnecter à tes 4 Héros intérieurs qui sommeillent en toi. Pour (re)découvrir tes ressources, tes forces, tes valeurs et tes rêves, nous allons faire appel à l’énergie toute particulière de la forêt de Brocéliande.

Nous serons à l’équinoxe d’automne, cette fête est célébrée pour réhabiliter nos rêves, les sortir de l’oubli et aussi nous rappeler que nous sommes tous des êtres spirituels et des Dieux en (re)devenir grâce à toutes nos expériences vécues qui nous en rapprochent.

Les Celtes l’appelle « Alban Elved » qui signifierait la « noble blancheur » ou encore la « blancheur mise à l’honneur ». Alban signifiant aussi la « clef », celle de l’élévation qui aide chacun à retrouver la lumière en lui.

Situé en Bretagne, cet endroit est connu pour les Légendes de Merlin et des Chevaliers de la Table Ronde. Au-delà des Légendes, c’est un univers celtique et druidique qui anime les lieux. De quoi favoriser une introspection bienveillante et te reconnecter à qui tu es.

Car tu es unique mais tu l’as peut-être oublié… Il est temps d’oser déployer tes ailes et t’envoler pour devenir qui tu es vraiment et te réaliser!

Durant 5 jours et 4 nuits, tu vas pouvoir découvrir le potentiel qui sommeille en toi. Redonner de la place à cette voix qui te dit qu’il est temps, que tu es prêt(e)…

Pour oser le grand saut, tu auras besoin de (re)découvrir tes ressources pour dépasser tes gardiens du seuil. Ceux qui t’empêchent d’être qui tu es vraiment.

Il est aussi essentiel que tu prennes le temps d’aller explorer ton monde intérieur : ce qui te donne du plaisir, ce qui fait sens pour toi, les valeurs qui t’animent et les rêves qui te portent.

Du 25 au 29 mai 2022, tu es invité(e) à aller réveiller tes Héros intérieurs. A t’y reconnecter. Cinq journées pour parcourir un chemin vers toi et vivre un cycle héroïque afin de déployer tes ailes et prendre ton envol.

Pas de blabla théorique mais des processus pratico-pratiques à mettre en place tout de suite et qui apportent de réels changements. Des techniques pratiques, facilement utilisables au quotidien et qui ne nécessitent aucun prérequis.

Cet atelier de cinq jours s’adresse à ceux qui sont à la croisée des chemins.

  • Tu sais que tu veux changer de vie, mais tu ne sais pas vers quoi aller…
  • Tu as envie de rencontrer l’âme sœur, de construire cette famille dont tu rêves, mais tu as tellement peur de souffrir…
  • Tu as un projet mais tu ne sais pas comment tu peux le mettre en œuvre…
  • Tu reproduis sans cesse les mêmes schémas…

Alors cet atelier est pour toi!

Ce que nous te proposons c’est de prendre le temps, car déployer ses ailes ça demande du temps. Et cela demande de la bienveillance, le droit à l’expérience en tombant pour mieux se relever afin de trouver son point d’équilibre. Cela demande aussi de l’écoute, celle que peut t’offrir un groupe limité à maximum 15 participants.

La nature sera également à ton service. C’est pour cela que l’atelier se déroule au cœur de la forêt magique de Brocéliande, en connexion avec le petit peuple de la forêt.

5 jours, 5 étapes pour parcourir le cercle héroïque

Dans la phase du Poète (2 jours), nous prenons le temps de sentir cet appel qui sommeille au fond de nous, de l’écouter, de choisir de suivre cette intuition, ce rêve qu’on pensait irréalisable. Au terme de notre cercle de vie, nous aurons identifié un but et les étapes préparer notre voyage.

Ensuite avec l’Aventurier, nous passons à l’action. Nous identifions les blocages internes et externes qui se dressent sur notre route pour les accueillir et les dépasser. Nous nous appuyons sur nos ressources personnelles et notre réseau pour bâtir notre plan de route.

Avec le Chevalier, nous mobilisons nos forces pour (re)charger nos batteries physiques, émotionnelles et mentales afin d’aller au bout de notre quête. Même dans les parties parfois plus difficiles de notre projet, nous avons les ressources en nous pour garder le cap et atteindre nos objectifs. À nous de les identifier pour les mobiliser quand nous en aurons besoin.

Enfin, lors de l’Alchimiste, nous nous préparons à prendre notre envol et à partager au monde notre projet, notre quête. En rédigeant notre « Légende Personnelle », nous pourrons communiquer autour de nous ce qui nous rend uniques. Nous pourrons enfin mettre en mots ces fabuleux cadeaux que nous avons à offrir aux autres.

L’animation sera assurée par Christelle Rasez, thérapeute en reconnexion émotionnelle, Isabelle Lurquin – câlinothérapeute et Cédric Blanckaert, facilitateur d’épanouissement. La conteuse Meggane e le druide Joël nous guideront sur les sentiers secrets de la forêt.

Le prix comprend les 5 jours d’ateliers (400€, le logement en pension complète (350€).

Nous avons observé que le prix est parfois un frein à un élan de changement, nous avons ouvert la possibilité de paiements en plusieurs mensualités.

Nous contacter à cedric@4heros.fr ou 0484/50.41.61

Un webinaire gratuit et particulier avec Brigitte André et Xavier Van Dieren.



Vous aimeriez transformer vos rêves en réalité?

Hé bien ces deux passionnés qui ont la tête dans les étoiles et les pieds bien sur terre vous partagent les 4 étapes universelles pour faire de vos rêves un parcours de transformation vers la réalisation.

Chacun, avec son approche originale, vous donnera des outils concrets pour que chacune de ces étapes devienne une occasion d’aller plus loin. Le pôle féminin et masculin de la construction d’un projet de vie…

Ces deux passionnés vous communiqueront tous les deux leur plaisir à partager ensemble ce beau moment riche et convivial.

Ils sont tous deux entrepreneurs, coachs, formateurs depuis plus de 20 ans et auteur, l’un de « Réveillez vos 4 héros intérieurs », l’autre de « Le self-leadership. Guide des 8 principes pour la réalisation de soi…

Le Féminin et le Masculin… Mais qui incarnera le plus quelle polarité ? A vous de le découvrir… 😉

>>> Je visionne le replay de la conférence <<<

[fusion_builder_container background_color= » » background_image= » » background_parallax= »none » enable_mobile= »no » parallax_speed= »0.3″ background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » video_url= » » video_aspect_ratio= »16:9″ video_webm= » » video_mp4= » » video_ogv= » » video_preview_image= » » overlay_color= » » overlay_opacity= »0.5″ video_mute= »yes » video_loop= »yes » fade= »no » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding_top= »20″ padding_bottom= »20″ padding_left= » » padding_right= » » hundred_percent= »no » equal_height_columns= »no » hide_on_mobile= »no » menu_anchor= » » class= » » id= » »][fusion_builder_row][fusion_builder_column type= »1_1″ background_position= »left top » background_color= » » border_size= » » border_color= » » border_style= »solid » spacing= »yes » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » padding= » » margin_top= »0px » margin_bottom= »0px » class= » » id= » » animation_type= » » animation_speed= »0.3″ animation_direction= »left » hide_on_mobile= »no » center_content= »no » min_height= »none »][fusion_text]David nous partage son Voyage du Héros via une session de Periscope ;-)[/fusion_text][/fusion_builder_column][fusion_builder_column type= »1_1″ background_position= »left top » background_color= » » border_size= » » border_color= » » border_style= »solid » spacing= »yes » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » padding= » » margin_top= »0px » margin_bottom= »0px » class= » » id= » » animation_type= » » animation_speed= »0.3″ animation_direction= »left » hide_on_mobile= »no » center_content= »no » min_height= »none »][youtube id= »RN4YoXw_zCQ » width= »600″ height= »350″ autoplay= »no » api_params= » » class= » »][/youtube][fusion_text]PS : n’oubliez-pas de vous abonner à @DavidVellut sur Périscope ;-)[/fusion_text][/fusion_builder_column][/fusion_builder_row][/fusion_builder_container]

[fusion_builder_container background_color= » » background_image= » » background_parallax= »none » enable_mobile= »no » parallax_speed= »0.3″ background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » video_url= » » video_aspect_ratio= »16:9″ video_webm= » » video_mp4= » » video_ogv= » » video_preview_image= » » overlay_color= » » overlay_opacity= »0.5″ video_mute= »yes » video_loop= »yes » fade= »no » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding_top= »20″ padding_bottom= »20″ padding_left= » » padding_right= » » hundred_percent= »no » equal_height_columns= »no » hide_on_mobile= »no » menu_anchor= » » class= » » id= » »][fusion_builder_row][fusion_builder_column type= »1_1″ background_position= »left top » background_color= » » border_size= » » border_color= » » border_style= »solid » spacing= »yes » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » padding= » » margin_top= »0px » margin_bottom= »0px » class= » » id= » » animation_type= » » animation_speed= »0.3″ animation_direction= »left » hide_on_mobile= »no » center_content= »no » min_height= »none »][youtube id= »xD_MfODuijw » width= »600″ height= »350″ autoplay= »yes » api_params= » » class= » »][/youtube][/fusion_builder_column][/fusion_builder_row][/fusion_builder_container]

L’historien arabe El Ixaqui relate cet évènement :

« Les hommes dignes de foi racontent (mais seul Allah est omniscient et puissant et miséricordieux et ne dort pas) que vécut au Caire un homme possesseur de grandes richesses, mais si magnanime et si généreux qu’il les perdit toutes à l’exception de la maison de son père, si bien qu’il dut travailler pour gagner sa vie. Il travailla à tel point qu’un beau jour le sommeil s’empara de lui sous un figuier de son jardin. Il vit en songe un homme tout mouillé qui sortit de sa bouche une pièce d’or et lui dit : « Ta fortune est en Perse à Ispahan. Va la chercher. »

Au matin, il se réveilla, entreprit le long voyage, et affronta les périls des déserts, des navires, des pirates, des idolâtres, des fleuves, des bêtes féroces et des hommes. À la fin, il arriva à Ispahan.

La nuit le surprit dans l’enceinte de la ville et il s’étendit pour dormir dans la cour d’une mosquée. Contre la mosquée, il y avait une maison et, par décret du Dieu tout-puissant, une bande de voleurs traversa la mosquée et entra dans la maison. Les gens qui dormaient se réveillèrent à cause du vacarme que firent les voleurs, et appelèrent au secours. Les voisins crièrent aussi, l’officier du guet accourut avec ses hommes et les bandits s’enfuirent par la terrasse. L’officier fit fouiller la mosquée. On trouva l’homme du Caire que l’on rossa si fort à coups de bambou qu’il faillit en mourir.

Deux jours après, il reprit connaissance en prison. L’officier le fit amener et lui dit : « Qui es-tu ? Et quelle est ta patrie ? »

L’autre déclara: « Je suis de l’illustre cité du Caire et mon nom est Mohammed el Magrebi. »

L’officier lui demanda: « Qu’est-ce qui t’a attiré en Perse ? »

L’autre choisit de dire la vérité : « Un homme m’a ordonné en rêve de venir à Ispahan, parce que là était ma fortune. Me voici à Ispahan et la fortune qu’il m’a promise doit être ces coups de bâton que vous m’avez fait donner si généreusement ».

En entendant ces mots, l’officier rit à se découvrir les dents de sagesse et finit par dire :

« Homme insensé et crédule, j’ai rêvé trois fois d’une maison au Caire, au fond de laquelle il y a un jardin, dans le jardin un cadran solaire, derrière le cadran solaire un figuier, après le figuier une source, et sous la source un trésor. Je n’ai pas accordé le moindre crédit à ce mensonge. Mais toi, né de l’accouplement d’une mule avec un démon, tu as erré de ville en ville sur la seule foi de ton rêve. Que je ne te revoie pas à Ispahan ! Prends ces monnaies et va-t’en ! »

L’homme les prit et retourna dans sa patrie. Sous la source de son jardin (qui était celle du rêve de l’officier), il déterra le trésor. Ainsi, Dieu le bénit, le récompensa et l’exalta. Dieu est le Généreux, le Caché. »

Borges – « Histoire universelle de l’infamie »

Dans quelle direction diriger notre bateau ?

Je n’ai jamais fait de voile, mais depuis quelques jours, je suis littéralement accro au Vendée Globe. Je me connecte parfois plusieurs fois dans la journée pour voir les dernières nouvelles de la course…

Une incroyable compétition à la voile entre 20 skippers qui sont partis de France, vont faire le tour du Pôle Sud et revenir aux Sables-d’Olonne après 3 mois de navigation en solitaire. Les pilotes sont aujourd’hui au tiers de la course. Ils ne sont déjà plus que 13. Ils viennent d’entrer dans l’océan Indien avec de magnifiques stratégies pour négocier avec les vents favorables et éviter les zones de vents calmes. Les 5 premiers sont extrêmement groupés, presque à vue pour certains, après un mois de course. C’est vraiment incroyable et très excitant !

Vous pouvez suivre en direct les évolutions de cette magnifique course ici : http://www.vendeeglobe.org

Je vois dans cette grande aventure humaine, pas mal de similitudes avec la « vraie vie », la nôtre, ici à terre. Cet après-midi, en mer, pendant que certains essayent de sortir de zone très peu ventée où ils se désespèrent de voir leurs bateaux se trainer, d’autres s’apprêtent à vivre des moments difficiles en affrontant une nuit de tempête avec de grosses rafales de vent et de gros creux de vagues. Ils participent tous à la même course, mais vivent des expériences très différentes les unes des autres.

Mais pour tous, en écoutant leurs commentaires et leurs impressions, je mesure les qualités nécessaires pour arriver à accomplir cet exploit en solitaire dans cet environnement parfois franchement difficile.

Il leur faut ce courage, cette détermination et cette volonté pour aller au bout de l’épreuve. Et en même temps un esprit libre, une petite dose d’inconscience et pas mal de créativité pour tirer le meilleur parti des éléments.

J’admire la capacité de ces hommes et de ces femmes à aller chercher à l’intérieur d’eux-mêmes les ressources intérieures tout en ayant la capacité de se projeter mentalement et physiquement dans l’action en dirigeant leurs bateaux au mieux sur ces mers parfois si belles et parfois si hostiles…

Comme nous, dans nos environnements de vie parfois compliqués, nous devons aussi faire appel à ces qualités et ces ressources intérieures.

Cela me rappelle également une phrase de Anthony Robbins : « Oui, c’est vrai : nous n’avons aucune emprise sur le vent, ni sur la pluie, ni sur les autres caprices du temps, mais nous pouvons virer de bord de façon à diriger notre navire dans la direction que nous souhaitons. »

Et nous ? Dans quelle direction dirigeons-nous notre navire pour traverser la grande mer de notre vie ?

Article original paru sur le blog « La Caverne de Morrigan » :

Dans son essai de 1949, The Hero with a Thousand Faces, paru en français sous le titre Les Héros sont éternels, Campbell expose sa théorie du monomythe, affirmant que tous les mythes suivent les mêmes schémas archétypaux.

Ce schéma archétypal est en partie inspiré du symbole de l’ouroboros (le serpent qui se mord la queue) qui représente la structure cyclique de la nature, ainsi que la nécessité qu’a la vie de se nourrir d’une vie autre.

Campbell réduit le monomythe (aussi appelé le Voyage du Héros) à trois étapes basiques (séparation, initiation et retour) se décomposant à leur tour en plusieurs sous-étapes.

Ainsi tous les héros mythiques débutent leur périple à la suite d’un APPEL À L’AVENTURE qui implique que le héros quitte l’environnement dans lequel il a grandi. Il devra ensuite faire face au GARDIEN DU SEUIL, premier obstacle dans son voyage qui, une fois franchi (la plupart du temps avec l’aide d’un mentor ou d’un guide spirituel), lui permettra de pénétrer dans un monde plus spirituel – généralement représenté par une forêt sombre, un désert, une grotte ou bien encore une île mystérieuse. Il va y subir une série d’épreuves lui permettant de dépasser son mentor et d’accomplir enfin l’objet de sa quête représentant symboliquement l’émancipation. Il retournera ensuite chez lui complètement transfiguré par l’expérience de son voyage initiatique.

Le Voyage du Héros, inspiré du monomythe, tel qu’établi par Joseph Campbell, est une base narratologique destinée à construire des voyages initiatiques, en particulier pour l’industrie cinématographique.

Les étapes du monomythe :

Le héros dans son monde ordinaire : il s’agit d’une introduction qui fera mieux ressortir le caractère extraordinaire des aventures qui suivront.

Etape 1 du monomythe : SEPARATION

– appel à l’aventure

Il se présente comme un problème ou un défi à relever La quête commence toujours avec le héros dans un état d’angoisse névrotique. L’appel arrive lorsque les forces psychologiques de l’esprit sont déséquilibrées.

– refus de l’appel

Le héros est d’abord réticent, il a peur de l’inconnu. Lorsque ceci arrive, l’aventure prend alors un tour fort désagréable.

– aide surnaturelle

Le héros est encouragé par un mentor, vieil homme sage ou autre. Quelquefois le mentor donnera des armes psychologiques/physiques/magiques, mais il n’accompagnera pas le héros qui doit affronter seul les épreuves.

– passage du seuil

Le héros entre dans un monde extraordinaire, il ne peut plus faire demi-tour. Il y affrontera les ténèbres, et trouvera donc au bout l’illumination. Mais en premier lieu, le héros doit affronter le Gardien du Seuil.

– ventre de la baleine

Après avoir triomphé du Gardien, le héros se retrouve dans un lieu sombre. Paraissant être mort (avalé ou démembré), le héros renaît transformé pour affronter l’aventure qui se profile.

Etape 2 du monomythe : INITIATION

– route des épreuves

Le héros subit des épreuves répétées, mentales et physiques, il rencontre des alliés et des ennemis.

– mariage / rencontre avec la déesse

L’épreuve finale est souvent représentée comme un mariage entre le héros et une reine ou une figure maternelle. Ceci représente sa maîtrise de la vie ainsi que la totalité de ce qui peut être appris.

– la femme tentatrice

La Déesse tente alors de distraire le héros de son but, sous la forme de tentations sensuelles.

– réconciliation avec le père

Le héros équilibre les aspects tyranniques et compatissant du personnage représentant l’autorité paternelle pour parvenir à se comprendre lui-même également.

– apothéose

L’égo du héros est désintégré en une expansion explosive de sa conscience. Fréquemment, sa notion de la réalité est radicalement modifiée : il peut se découvrir un don ou apprendre à avoir un point de vue plus large, lui permettant de se sacrifier.

– récompense finale

Le héros s’empare de l’objet de sa quête. Ayant réalisé son illumination personnelle, ses forces psychologiques sont à nouveau équilibrées et il est maintenant prêt à obtenir ce qu’il est venu chercher, un objet ou un savoir qui, lorsqu’il reviendra, seront bénéfiques à la société qu’il a quittée.

Etape 3 du monomythe : RETOUR

– refus du retour

Ayant trouvé le bonheur dans le monde souterrain, le héros peut ne pas avoir envie de revenir avec son prix.

– fuite magique

Le héros peut avoir besoin d’être secouru de l’extérieur, par l’humanité. Ceci est en général suivi par une course folle pour revenir avec le prix.

– passage du seuil de retour

Le héros revient du monde extraordinaire où il s’était aventuré, transformé par l’expérience, mais il doit affronter un autre Gardien du Seuil. Le premier seuil était une mort symbolique, celui-ci est une renaissance.

– maître des deux mondes

Grâce au prix ou grâce à l’expérience vécue, le héros perçoit maintenant à la fois le monde humain et le monde divin, et il peut voyager à son gré entre les deux mondes. Il a vaincu les forces psychologiques conflictuelles de son esprit.

– liberté de vivre

Le retour dans le monde ordinaire et l’utilisation de l’objet de la quête pour améliorer le monde (donnant ainsi un sens à l’aventure)

Article original sur le monomythe depuis le site Le Monomythe | la Caverne de Morrigan.

Voyage du héros

Le Voyage du Héros est un concept inventé et développé par Joseph Campbell. Ce modèle est issu de son étude des contes, mythes et légendes du monde entier. Il en a extrait ce qu’il appelle le « monomythe », l’essence, le coeur de tous les mythes.

Son concept a été repris par de nombreux auteurs, dont Stephen Gilligan et Robert Dilts à qui ont attribue souvent de manière éronnée la paternité de ce concept.

Le Voyage du héros, tel qu’établi par Joseph Campbell dans son livre Le Héros aux mille et un visages, est utilisée depuis lors de base narratologique destinée à construire des voyages initiatiques, en particulier pour l’industrie cinématographique.

Il peut être résumé dans un scénario comportant 12 étapes. Ce dernier a été appliqué dans maintes œuvres et ce, depuis longtemps, tel que dans les films (Star Wars, Willow, Pirates des Caraïbes, Matrix), les séries télévisées (Lost, Supernatural, Once Upon A Time), les livres (Harry Potter, Le Hobbit, Le Seigneur des Anneaux, The Hunger Games)…

Les étapes du voyage

Le voyage du héros peut être résumé en cinq grandes étapes :

  • L’appel à l’aventure, que le héros accepte ou bien refuse dans un premier temps
  • Une série d’épreuves
  • Un objectif atteint, donnant au héros un nouveau savoir
  • Le retour dans le monde ordinaire
  • L’utilisation du savoir acquis pour améliorer le monde

Les étapes dans Le Héros aux mille visages :

(Ces douze étapes sont reprises de l’article en anglais A Practical guide to the hero with a thousand faces).

  • Le héros dans son monde ordinaire : il s’agit d’une introduction qui fera mieux ressortir le caractère extraordinaire des aventures qui suivront
  • L’appel à l’aventure, qui se présente comme un problème ou un défi à relever
  • Le héros est d’abord réticent, il a peur de l’inconnu
  • Le héros est encouragé par un mentor, vieil homme sage ou autre. Quelquefois le mentor donnera aussi une arme magique, mais il n’accompagnera pas le héros qui doit affronter seul les épreuves.
  • Le héros passe le « seuil » de l’aventure, il entre dans un monde extraordinaire, il ne peut plus faire demi-tour
  • Le héros subit des épreuves, rencontre des alliés et des ennemis
  • Le héros atteint l’endroit le plus dangereux, souvent en profondeur, où l’objet de sa quête est caché
  • Le héros subit l’épreuve suprême, il affronte la mort
  • Le héros s’empare de l’objet de sa quête : l’élixir
  • Le chemin du retour, où parfois il s’agit encore d’échapper à la vengeance de ceux à qui l’objet a été volé
  • Le héros revient du monde extraordinaire où il s’était aventuré, transformé par l’expérience
  • Le retour dans le monde ordinaire et l’utilisation de l’objet de la quête pour améliorer le monde (donnant ainsi un sens à l’aventure)

via Voyage du héros — Wikipédia.

« Je suis un être humain » a été tourné en une journée. Ont suivi environ 8h de montage et post-production. Autant dire que c´est très peu…Carlos Chapman et Estelle Pesquier ont réalisé cette vidéo aussi rapidement afin de pouvoir la publier au moins 3 jours avant la fin du concours « Je suis un héros ».