Les histoires d’amour finissent-elle toujours mal ?

Source originale : http://feedproxy.google.com/~r/lebonheurpourlesnuls1/~3/m1B0lOhpWXU/

Love is in the subway

« — Je ne comprends pas qu’un amour puisse finir… / — Oui, cela semble jeter le discrédit sur toute l’institution. » – Romain Gary (Clair de femme, 1977)

La question posée par le titre de cet article, je me la suis posée en découvrant hier le film « Eternal Sunshine of the Spotless Mind » de 2014 avec Jim Carrey, Kate Winslet et Kirsten Dunst.

Dans cette comédie, Joël et Clémentine ne voient plus que les mauvais côtés de leur tumultueuse histoire d’amour, au point que cette dernière fait effacer de sa mémoire toute trace de leur relation.

Ce petit bijou cinématographique présente finement le basculement d’une relation. Et plus particulièrement ce moment où les manies de l’autre commencent à vous agacer, que vous commencez à critiquer sa personnalité et à vous demander comment vous avez pu un jour en tomber amoureux.

Quelqu’un a dit que " le mariage c’est de régler à deux des problèmes qu’on n’aurait pas eu tout seul ". Il est vrai aussi qu’avec une séparation on se retrouve à trouver tout seul des solutions à des problèmes qu’on aurait pu résoudre à deux. Et que tout divorce même rapide est douloureux.

Mais au final, si Les Rita Mitsouko donnent une réponse catégorique à la question (car “Valérie s´ennuyait dans les bras de Nicolas”), je ne saurais être aussi affirmative. Oui, le couple finit infailliblement par se déliter lorsque, comme Clémentine, l’un des deux ne parvient pas à s’aimer lui-même. Mais même dans ce cas, nous illustre le film, ça peut malgré tout en valoir la peine.

Creative Commons License photo credit: Benurs – Learning and learning…

Ces autres articles devraient vous intéresser :

  1. Aimez-vous les histoires tragiques ?
  2. J’aime pas le mot Amour !

By | 2017-05-17T15:19:35+00:00 juillet 11th, 2016|Twitter|0 Comments

About the Author:

Laisser un commentaire