Vous pensez avoir de la chance ? Croyez-vous que vous êtes maudit ?

Pensez-vous que les autres ne vous respectent pas assez, que ceux qui vous entourent ne sont pas comme vous aimeriez qu’ils soient ?

Quoi que vous pensiez, vous avez raison.

Si vous êtes persuadé d’avoir de la chance, alors c’est le cas.

Si par contre, vous pensez avoir la poisse, c’est également le cas.

Pourquoi ?

Parce que vous créez vous-même votre réalité. Ce sont les pensées que vous avez et vos réactions au monde extérieur et aux situations qui créent votre réalité.

Septique ?

Voici une petite démonstration pour mieux comprendre.

La situation :

Vous êtes seul à la maison ce samedi soir.

  • Réaction possible :

vous êtes dépressif car vous avez l’impression de ne pas avoir d’amis qui vous invitent à sortir. Vous vous sentez malheureux car vous n’avez pas de partenaire ni de famille.

Vous êtes en colère que vos amis n’aient pas envie de sortir ou sortent sans vous.

Conséquences de cette réaction :

Vous passez la soirée à vous morfondre, vous ressentez de la colère, de la tristesse et de l’ennui. Votre soirée est donc minable.

 

  • Autre réaction possible :

    Vous vous dites que vous allez profiter de cette soirée pour lire tranquillement un bon livre, regarder une émission que vous aimez, sans avoir besoin de demander la permission car vous êtes seul. Vous profitez de ce moment pour réfléchir, vous reposer. Vous savez que beaucoup de personnes vous aiment et vous n’avez pas besoin d’être sans arrêt invité à sortir pour en être persuadé. Il est parfois bon de se retrouver seul.

Conséquences de cette réaction :

Vous passez une soirée agréable et tranquille et vous reprenez des forces pour être en forme pour la semaine prochaine et pour la prochaine fois que vous sortirez avec vos amis.

Autre situation :

Vous vous êtes cassé la main

  • Première réaction :

    Vous êtes en colère, vous pensez que vous n’avez décidément pas de chance. Vous vous énervez de ne pas pouvoir faire de sport, de ne pas pouvoir aller au travail ni rien faire à la maison pendant plusieurs semaines. Vous allez vous ennuyer et c’est du temps perdu.

Conséquences :

Vous perdez plusieurs semaines de votre vie pour rien, vous êtes certainement désagréable pour votre entourage qui doit vous aider.

 

  • Autre réaction possible :

    Vous utilisez cette pause obligatoire pour lire, chose que vous n’avez pas le temps de faire d’habitude. Vous apprenez une nouvelle langue avec une application gratuite sur votre ordinateur. Vous vous laissez cajoler et aider par vos amis ou votre famille. Vous avez des « vacances » gratuites…

Conséquences de cette réaction :

Vous êtes reconnaissant de l’aide que vous apportent ceux qui vous aiment et vous savez maintenant sur qui vous pouvez compter. Vous profitez de ce temps pour apprendre et vous savez désormais la chance que vous avez de bientôt être en forme. De plus, vous serez heureux de pouvoir enfin vous servir à nouveau de votre main.

 

Dans les deux cas, la situation est la même mais votre réalité, donc votre réaction à cette situation, est complètement différente.

C’est cela la réalité !

Je suis sûre que vous avez déjà vu ou rencontré quelqu’un qui vivait des moments extrêmement difficiles et qui semblait surmonter ces obstacles facilement. Vous avez alors pensé : je ne pourrais pas, je serais complètement incapable de surmonter cela ou de réussir à sortir de cette impasse…

En fait, il faut apprendre à changer votre manière de voir la situation, de changer vos pensées et votre réaction à la situation que vous êtes en train de vivre. C’est ainsi que vous trouverez la force de surmonter les plus gros obstacles.

Pour réussir, commencez dés maintenant à changer vos pensées et réactions avec de petits obstacles et de petits problèmes :

  • dispute avec votre conjoint
  • seul le samedi soir
  • mauvais temps alors que vous aviez prévu quelque-chose en plein air
  • blessure / maladie bénigne
  • casse d’un objet

Plus vous vous habituerez à voir le « bon » côté des choses négatives, plus ces situations deviendront faciles à surmonter et plus vous réussirez à dompter les plus gros problèmes.

C’est à vous

  • Avez-vous déjà réussi à changer votre réaction et vos pensées ?
  • Quel est votre ressenti ?
  • Avez-vous des astuces pour aider ceux qui ont des difficultés ?