Source originale : http://www.tremblezmaisvivez.com/couples-heureux-les-destructeurs-couples/

Les destructeurs des couples ?

Les destructeurs de couples

Une scène ne veut pas forcément dire rupture !

Personnellement, je ne connais pas de couple qui ne se dispute pas et ce n’est pas parce que l’on se dispute avec son conjoint que l’on va rompre ou divorcer car si bon nombre de couples se querellent, tout dépend de la façon dont démarre et évolue la discussion, le tout étant d’éviter les « destructeurs » de couples.

Qui sont ces destructeurs de couples ?

Si vous êtes (l’un ou l’autre) sur le point d’aborder un sujet délicat et que vous sentez qu’il y a un risque de « dérapage », quel comportement adoptez-vous ?

  1. Vous optez pour la diplomatie et pour trouver un terrain d’entente vous gardez votre calme ?
  2.  Vous attendez que votre partenaire soit suffisamment disponible et détendu(e)pour en discuter ?
  3.  A peine rentré du travail, votre « sautez » sur votre partenaire pour lui faire part de votre énervement ?

La diplomatie est une bonne méthode.

En effet, il est préférable de laisser « tomber la température » plutôt que de foncer tête baissée car pour reprendre une discussion, une petite pause est souvent salutaire.

Attendre que son conjoint soit disponible et détendu est évidemment une bonne décision.

Cependant, n’attendez pas trop longtemps car une forte dose de frustration pourrait bien vous faire exploser comme une cocotte minute et plutôt que d’adresser des griefs à votre moitié comme :

« Je voudrais te dire que la réflexion d’hier au sujet de… m’a fait beaucoup de peine »

Vous pourriez être tenté de lui envoyer de méchantes critiques du style :

« Oui, j’en ai marre, avec toi c’est toujours la même chose et tu sais très bien que j’ai horreur de ce genre de réflexion. C’est vraiment dégueulasse de ta part de… »

Si ce genre de critiques vous échappe de plus en plus fréquemment, attention, cela signifie que le premier destructeur de couples  est parmi vous : La critique.

Après la critique, un autre destructeur de couples peut rapidement venir le rejoindre.

La scène pourrait se dérouler de la façon suivante :

Après votre journée de travail, vous vous installez tranquillement dans votre canapé et commencez à vous détendre. La porte s’ouvre, votre conjoint vient de rentrer.

Chez un couple où la bonne entente règne, l’arrivée du compagnon pourrait s’accompagner d’un :

« Coucou ! C’est moi. A te voir assis sur le canapé, tu as dû avoir une rude journée… »

Chez un couple où l’amitié et la complicité ne sont plus très présentes au quotidien, l’arrivée du conjoint  pourrait être saluée de la façon suivante :

Elle :« Bonsoir, ha ! Je vois que tu as retrouvé ta place favorite… (Le ton est sarcastique) Toujours avachi sur ce canapé. »

La critique ne va pas tarder à être suivie par un deuxième destructeur de couples.

Lui :« Ma journée n’a pas été terrible alors je prends quelques minutes pour me détendre »

Elle :« Mouais, comme d’habitude. Tu crois certainement que tu es le seul à avoir des journées difficiles.  Ben non ! Mais de toutes les façons, tu n’as pas besoin de ça pour rester affalé toute la soirée dans le canapé n’est-ce pas ? « 

Et voilà le deuxième destructeur de couple : Le mépris

Le mépris est un sentiment hautement préjudiciable. A lui seul il exprime combien quelqu’un est indigne d’intérêt et de respect.

Hélas, cette attitude de réprobation provoquera immanquablement une nouvelle réaction chez l’autre passant ainsi le relais à un troisième destructeur de couples : La réaction défensive.

Lui :« Quoique que je fasse, tu n’es jamais contente et puis, tu pourrais être un minimum agréable en rentrant, non ? C’est quoi ton problème ! »

Bien que naturelle parce qu’elle nous permet de nous protéger, cette réaction défensive est un obstacle à la communication et ne fait qu’entretenir l’escalade du conflit.

Pour stopper net cette querelle, une tentative de rapprochement serait la bienvenue et il suffirait peut être d’une phrase comme :

Les destructeurs de couples

Une tentative de rapprochement

Lui :« Bon ! Je n’ai pas du tout envie qu’on se dispute alors arrête de râler et raconte-moi plutôt ta journée ».

Je sais, c’est plus facile à écrire qu’à mettre en application mais en procédant de cette façon, vous éviterez de faire surgir le quatrième destructeur de couples.

Parce qu’après l’assaut de la critique, suivi rapidement du mépris créant du même coup une réaction défensive, si la tentative de rapprochement échoue, qui viendra se joindre à ce trio infernal ?

Si la conversation évolue vers un :

Elle : « Hum ! Tu as raison… »

Grâce à la tentative de rapprochement réussie, le conflit sera étouffé dans l’œuf et laissera augurer une soirée tranquille.
Cela ne veut pas dire que le conflit ne resurgira pas ou qu’il est résolu mais la tentative de rapprochement permet de désamorcer rapidement ce moment de tension et offre une possibilité d’aborder le sujet conflictuel de façon plus calme.

Mais si la réponse est :

Elle : « Pourquoi je te raconterais ma journée puisque tu ne m’écoutes jamais et qu’en plus, tu t’en fous ? »

Alors là, il y a de grandes probabilités de voir monsieur se lever du canapé (le regard baissé afin d’éviter de croiser celui de madame) et quitter rapidement la pièce.

Le quatrième destructeur de couples vient de rejoindre le trio précédent : l’échappatoire

La tentative de rapprochement ayant échoué, l’échappatoire est la voie royale pour éviter tout combat et mettre fin à l’engueulade ; mais est-ce dans la fuite qu’on résout les conflits ?

Si vous constatez dans votre vie quotidienne la présence de ces destructeurs de couples, soyez vigilants car ils pourraient bien vous conduire directement devant un Juge aux Affaires Familiales.

Si vous avez des idées à partager ou des solutions à suggérer, n’hésitez pas à le faire savoir en laissant un commentaire.

A très bientôt !

Manima

Photo : fotolia.com

Incoming search terms:

  • destructuer de couple
  • les destructeur de couple
  • manipulatrice destructrice rupture

Cet article Couples heureux – Les destructeurs de couples est apparu en premier sur Tremblez Mais Vivez.