Source originale : http://heureuxautravail.com/faire-break-carriere/

Troisième étape de ma reconversion en travailleur heureux: prendre un break. Cette étape, je ne l’ai pas vraiment planifiée mais elle m’a paru logique sur le moment et aujourd’hui je la recommande et la trouve indispensable à toute personne qui veut donner plus de sens à sa carrière afin de trouver le bonheur au boulot.

Les réactions de mon entourage

Je voulais commencer ce texte par ce que vous allez très certainement croiser comme réactions si vous quittez votre emploi et annoncez à votre entourage que vous prenez un break. J’ai rencontré ces quatre types de réactions parmi mes connaissances, collègues, amis et ma famille.

Ceux qui vous prennent pour un fou

Certains penseront que vous avez perdu la tête, que vous ne savez pas où vous allez alors que vous avez un objectif de vie (voir mon passage à l’acte). Ils sont persuadés que le bonheur au travail n’existe pas, elles pensent que vous faites erreur et donc elles vous prennent pour un fou car vous avez quitté votre travail bien payé pour « rien ». Au départ, j’ai essayé d’expliquer mon raisonnement à ces personnes et j’espère qu’elles ne me verront plus comme un fou à la fin de ma reconversion. Si pas, sachez que je les prends pour des fous également de ne rien faire pour être heureux au travail.

Ceux qui ont plus peur que vous

Malheureusement, pendant votre break, certaines personnes vont prendre peur pour vous, même parfois plus peur que vous. Les gens ne sont pas habitués qu’on leur réponde « Non » à la question « Tu as trouvé un autre boulot? » ou « Rien pour le moment » à la question « Qu’est-ce que tu comptes faire après? ». Vous êtes hors de votre zone de confort et ce n’est pas vous qui avez peur mais vos proches. Rassurez-les et surtout ne prenez pas peur, ne reculez pas, vous avez passé ce mur de la peur.

Pour la petite histoire, certaines connaissances m’ont demandé des nouvelles pendant mon break pour être certain que tout allait bien pour moi, comme si j’avais sauté d’un avion sans parachute.

saut

© thepartycow / Foter.com / CC BY-NC-SA

Ceux qui sont un peu jaloux

« Roh, j’aimerais trop pouvoir faire ce que tu es en train de faire ». J’ai entendu plusieurs fois cette phrase de la part de personnes qui ne sont pas heureuses dans leur boulot, ont réalisé qu’il y avait un problème mais sont bloquées par le mur de la peur et n’arrivent pas à passer à l’acte.

Ceux qui sont heureux pour vous

Les meilleurs! Merci à ceux qui ont simplement été heureux pour moi car ils ont vu ce que j’entreprenais, ils ont vu que j’allais de l’avant dans ma vie, que je réalisais mon objectif de vie. Un merci particulier à ma femme qui m’a aidé tout au long de cette reconversion.

Breaking  Good

Voyons maintenant l’utilité de s’arrêter de travailler pendant quelques semaines, mois.

Pour vous changer les idées

Ce break vous permettra de mettre de côté le stress rencontré ces derniers temps au travail, tous les problèmes qui vous ont fait démissionner. Vous allez oublier la prison dans laquelle vous vous étiez enfermée et qu’est-ce que vous allez aimer cela! De temps en temps, après quelques semaines, vous repenserez à votre job précédent et vous éprouverez de la joie pour avoir osé le quitter.

Pour réfléchir

Durant ce break, vous allez trouver la vie plus simple. Vous serez beaucoup moins agacé par les petits ennuis de votre quotidien. De plus, ce temps disponible vous permettra de redécouvrir l’important: prendre soin de votre famille, de vous-même en refaisant du sport par exemple et surtout, vous ne perdrez pas de vue votre objectif de vie que vous vous étiez fixé auparavant. Et cet objectif va également évoluer. Pendant mon break, j’ai décidé où je voulais m’installer avec ma famille, ce que je voulais faire comme travail, et j’ai surtout réfléchi à ce que je ne voulais plus faire.

Pour découvrir une nouvelle passion

Pendant ce temps sans emploi, vous ne serez pas sans travail, croyez-moi. Il vous suffit d’adapter une attitude pour cela, celle du film « Yes Man ». Si vous n’avez pas vu ce film, le principe est assez simple: dites oui à toute nouvelle activité qui se présente à vous pendant votre break. Et avec un peu de chance, vous découvrirez peut-être une nouvelle passion et un nouveau métier.

Beaucoup d’entrepreneurs ont découvert leur métier pendant un break. Je pense par exemple à ce papa qui en prenant un congé paternité, remarque que la nourriture pour enfants n’est pas bonne et ouvre sa propre société de petits pots. Le livre « Comment se réaliser dans son travail » vous dévoilera d’autres exemples si cela vous intéresse.

Yesman

© Born to lose, live to win / Foter.com / CC BY-NC-ND

Pour mon cas, j’ai eu l’occasion d’aider des membres de ma famille dans diverses activités que je ne connaissais pas, ou peu, ou que je n’avais plus pratiquées depuis longtemps.

  • J’ai, par exemple, aidé à la ferme de mes beaux-parents et découvert le métier de fermier de plus près pendant quelques heures par jour.
  • J’ai eu l’occasion de peindre des pièces d’une maison car mon beau-frère est venu me demander de l’aide.
  • J’ai rejoué au basket car on m’a invité à le faire et j’avais le temps.
  • J’ai été couper du bois pendant une journée.
  • J’ai pris le temps de réaliser un site Internet pour l’école primaire de ma mère qui me l’avait demandé il y a plus d’un an.
  • J’ai appris à faire des sushis moi-même.
  • J’ai pris du temps pour étudier le polonais.
  • … Et la liste est longue car j’ai dit oui à tout ce qu’on m’a proposé et à tout ce que j’avais envie de faire pendant cette pause.

Je n’ai malheureusement pas découvert de nouvelle passion. J’ai, par contre, vu que j’aimais bien mon métier d’informaticien car je suis revenu naturellement à la programmation, à la création de sites internet. J’ai totalement perdu la notion du temps à ce moment-là, un véritable flow comme dirait Mihaly. J’ai également pris beaucoup de plaisir dans toutes ces tâches qui étaient finalement une sorte de travail non rémunéré. Tout simplement car ces boulots m’apportaient de la variation, me permettaient d’aider des personnes autour de moi ou encore de réaliser quelque chose de mes propres mains.

Pour résumé, voici mon conseil: si vous êtes à un tournant de votre carrière ou en pleine reconversion, ne vous plongez pas directement dans un nouveau job, prenez un break…

Photo credit: Born to lose, live to win via Foter.com / CC BY-NC-ND
Photo credit: thepartycow via Foter.com / CC BY-NC-SA

Cet article Faire un break dans sa carrière est apparu en premier sur Comment être heureux au travail ?.